Ch‚teau de Cayx vin de Cahors AOC
vinification vins visites tarifs
 
 
 

 
 
 
 
 
     
   
 

Situé au cœur du vignoble de Cahors, le château de Cayx est déjà répertorié au XVe siècle. Cet ancien fortin fut édifié pour contrôler la navigation fluviale.
Il est construit à flanc de colline et domine un cingle (ou méandre) de la rivière Lot, ainsi que le hameau de Caïx, situé sur la commune de Luzech.
Constamment agrandi et aménagé au cours des siècles, le bastion fut transformé en une vaste demeure de pierre de taille.


Au XVIIIe siècle,
le château de Cayx devint célèbre avec le marquis Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, poète, auteur dramatique, membre de l’Académie française, dont on se souvient surtout pour son inimitié envers Voltaire.

C’est en 1974 que Sa Majesté la reine et le prince consort de Danemark, né Henri de Laborde de Monpezat, issu d’une ancienne famille de la région, acquièrent le château de Cayx et entament une importante restauration. Le prince, enfant du pays et grand amateur d’art, reconstituera au fil des ans un patrimoine architectural fidèle et authentique.

Aujourd’hui, le château a l’aspect d’une belle demeure du XVIIIe siècle, avec ses quatre tours en poivrière (datant, elles, du XVe) et une tour carrée dominant l’édifice. Devant la façade méridionale, une vaste terrasse se déploie face aux vignes.
Sous l’impulsion du prince Henrik, le château de Cayx a également peu à peu retrouvé son prestigieux vignoble de 21 hectares, excellemment exposé au sud et surplombant un méandre du Lot.


Le nom du lieu Caïx s’est au cours des siècles orthographié de différentes manières : Caysse, Cays, Cais ou Caïx. Le prince Henrik a choisi l’orthographe « Cayx », plus compréhensible et plus aisément prononçable, afin d’éviter aussi une fausse diphtongue du phonème « ai ». 


Devise qui orne le cadran solaire du château de Cayx, composée par le prince Henrik .
« Nulla fluat in caïano cujus non meminisse velis »


 
 

Les travaux de restauration ont duré près de dix ans. Comme le prince Henrik s’amuse à le dire, le château a alors été vidé comme on « mange un homard » :
seuls les murs extérieurs ont été conservés. Les travaux de restauration ont duré près de dix ans.

Fermer
La viticulture fut toujours la principale culture du château –
le marquis Lefranc de Pompignan écrivait déjà de son vignoble de Cayx :

Espoir naissant de ma culture,
Jeune vigne dont les rameaux
Feront un jour de ces coteaux
Et la richesse et la parure.

Fermer

Devise qui orne le cadran solaire du château de Cayx, composée par le prince Henrik:
« Nulla fluat in caïano cujus non meminisse velis »
« Que rien ne coule à Cayx dont tu ne veuilles garder le souvenir »

Fermer
Fermer
Fermer
Fermer